Ah la France, quel merveilleux pays! Le Ti punch, l'ananas, les accras que de belles spécialités régionales! Oui, oui, je parle bien de la France et plus particulièrement du département 97... ben oui, celui d'outre mer où l'eau est turquoise, où le soleil de 7h00 du mat' te brûle la peau, où les rhumeries sont aussi nombreuses que les stations service au Luxembourg... le bonheur quoi! Et puis la découverte des traditions régionales, j'adore ça et plus particulièrement les traditions culinaires... cela va s'en dire! Donc en Mawtinique (avec l'accent), car c'est bien de ce département qu'il s'agit, le "chanté Nwel" est déjà bien entamé et le "chocolat de première communion" prêt à être dégusté (enfin, y a quand même le ti puch qui prédomine hein?), les jambons de Noël ont envahis toutes les affiches publicitaires des supermarchés et les cocotiers sont déguisés en sapin de Noël... dépaysement assuré, je vous le garantie!

b_ton_cacao_101209

Chocolat de première communion
pour 1 personne
20cl de lait, 1 càc de sucre brun de canne, le zeste d'1/2 citron vert, 1/2 gousse de vanille, 1 petit bâton de cannelle, 2 càs de bâton de cacao râpé, 1/2 càc de maïzena.

Chauffer le lait avec le sucre, le zeste du citron râpé finement, la cannelle et la gousse de vanille fendue en deux, pendant quelques minutes en surveillant que le lait ne déborde pas (ça c'est du vécu!) et laisser infuser environ 10 minutes. Filtrer le mélange dans une casserole, ajouter le cacao râpé et refaire chauffer 5 minutes à feu doux. Délayer la maïzena à part dans un bol avec un peu de lait chaud et reverser dans la casserole, poursuivre la cuisson quelques minutes afin que le mélange épaississe. Servir chaud avec du pain au beurre.

chocolat_1ere_communion_101209

 

 

Les +:

 

  • Verdict: l'association chocolat et citron vert est une véritable découverte. Une idée à explorer dans d'autres déclinaisons.

  • Traditionnellement, le chocolat de première communion se servait lors de la première communion (non, pas possible!), maintenant cette boisson se sert en fin de soirée, remplaçant un peu (d'après ce que m'a dit une martiniquaise) notre soupe à l'oignon. texte piquée sur le blog café créole, donnant quelques infos 'historiques' sur le chocolat de première communion... "Antanlontan, la première communion était pour les gangans (anciens), un évènement important dans l'année, tout comme la rentrée des classes.De bon matin, la cuisine embaumait de mille senteurs, les préparatifs de le fête allaient bon train, on s'activait pour préparer les gâteaux, et le cacao au lait. On sortait ce jour là la vaisselle des grandes occasions, les beaux verres et les nappes brodées. Ce chocolat était offert aux enfants pour le petit déjeuner avec une belle part de "pain au beurre" (qui est une sorte de brioche tréssée). Aujourd'hui encore le bâton de cacao traditionnel existe toujours, il n'est plus enveloppé comme avant d'une feuille de papier ou de bananier grâce à cause des normes européennes. La tradition du chocolat offert aux enfants et aux invités est, elle, bien vivante heureusement." La recette est différente, mais d'après ce que j'en ai compris il y a la version eau ou la version lait... c'est cette dernière que j'ai voulu essayer.

  • T'es bien gentille Madame 'bidouilles & tambouilles', mais tout le monde n'a pas la chance d'aller faire ses courses en Martinique pour acheter son bâton de cacao... Certes! Mais qu'à cela ne tienne... parade: remplacer par du cacao non sucré. Et toc!

  • D'ailleurs à propos de variantes, on peut y ajouter un peu les épices que l'on veut, muscade, zestes d'orange, girofle... la base minimale étant le zeste de citron vert et la cannelle.

 

Une autre ID de boisson de saison?

l'infusion gingembre, miel et citron pour soigner les maux de gorge.