Malgré la non réputation gastronomique de ce pays, je savais bien que je reviendrai avec au moins une idée! Il faut dire que les 18 heures de voyages y sont pour beaucoup... on commence par regarder un film, on mange, un deuxième film et pis (malgré mes petites pattes) ras le bol d'être pliée en deux, en quatre, de se tourner à droite à gauche... bref, on somnole, l'esprit se libère et commence à vagabonder dans les limbes... et c'est là que les idées apparaissent, que les envies se concrétisent, que les inspirations s'assemblent. Alors qu'est-ce qu'on trouve au Costa Rica? A part des singes effrontés, des toucans colorés, des serpents venimeux, des tortues pondeuses ou des araignées amoureuses? En terme d'architecture, j'avoue, pas grand chose, en termes culinaires, quelques découvertes quand même, mais surtout un bon produit dont j'ai rempli ma valise ... du café. Bon moi le café, c'est surtout en expresso que je l'apprécie, les desserts au café, trop peu pour moi! Mais c'est vrai qu'en revenant avec un des meilleurs café du monde (café de Monterverde, cultivé en altitude dans la forêt nuageuse), une recette d'une des spécialités (tres leches) et 18 heures d'avion, voilà ce qui en ressort!

Tico rico
Pour 6 personnes

gâteau : 3 œufs, 100 gde sucre, 50g (ou 50ml) de lait, 1/2 càc d'extrait de vanille, 65 gde farine, 1 càc de levure chimique, beurre mou.
sirop de lait:
1 boîte ( 380 ml) de lait concentré non sucré, 1 boite ( 387g exactement!) de lait concentré sucré, 200g de crème liquide, 1 gousse de vanille, 4 càs de rhum ambré,
2 feuilles de gélatine (2g).
mousse choco-café: 10cl de café fort, 10cl de lait, 30g de chocolat noir, 1 càs de sirop d'agave (ou sucre), 1/2 càc de poudre de vanille (1/2 gousse), 3 feuilles de gélatine (3g).
décor: chocolat noir, billes croustillantes chocolatées
.
Pour le gâteau tres Leches, préchauffer le four à 150°C et beurrer un moule carré à gratin (environ 30x30). Chauffer le lait avec la gousse de vanille fendue en deux, laisser tiédir à couvert hors du feu. Séparer les blancs des jaunes et battre les jaunes au fouet avec 75g de sucre. Incorporer le lait tiédi infusé à la vanille, la farine et la levure chimique. Bien mélanger et homogénéiser. Battre les blancs en neige ferme en les serrant avec les 25g de sucre restant à la fin. Les incorporer délicatement à la pâte et verser le tout dans le moule. Enfourner pendant environ 15 minutes. Vérifier la cuisson avec une lame de couteau. Laisser tiédir dans le plat et percer le dessus du gâteau à l'aide d'une fourchette.
Pour le sirop de lait, mélanger les laits et la crème et les faire tiédir dans une casserole avec la gousse de vanille fendue. Hors du feu, ôter la gousse nettoyée, ajouter le rhum et bien mélanger. Laisser tiédir et verser la moitié du sirop sur le gâteau et le laisser s'imprégner. Ajouter louche par louche si nécessaire. Réserver au frais.
Pour la mousse choco-café, tremper la gélatine dans de l'eau froide. Faire chauffer le lait avec le café, le sirop d'agave et la vanille. En prélever 15cl et y dissoudre la gélatine essorée et verser le reste de liquide chaud sur le chocolat préalablement coupé en morceaux. Rassembler les deux mélanges et bien battre au fouet. Placer le récipient sur un lit de glaçons et battre au fouet quand la gélatine commence à prendre, jusqu'à l'obtention d'une mousse.
Pour le montage, découper des cercles de tres leches et les placer dans des cercles à pâtisserie adaptés et chemisés de rhodoïd. Répartir la mousse choco-café dans les cercles. Réserver au frais. Chauffer le reste de tres leches et y dissoudre la gélatine préalablement trempée et essorée. Laisser tiédir quelques instants et couler dans les cercles. Faire prendre au frais jusqu'au service.

tico_rico_161210__2_

Les +:

  • On peut en faire un gros gâteau ou même en version bûche pour les fêtes de fin d'année (bien entamée, je vous l'accorde). après la recette, il reste du gâteau tres leches et du sirop de lait à déguster tout simplement comme là-bas!

  • Le tres leches est un dessert que j'ai découvert au Costa Rica, il est apparemment originaire d'amérique centrale, mais je n'en avais jamais goûté auparavant. Il s'agit d'un sponge cake, imbibé façon baba mais avec un sirop de lait. Parce que contrairement à ce que l'on pourrait croire le Costa Rica regorge d'élevages bovins, pour la viande bien-sûr mais également pour le lait et ses dérivés... tous traités pour supporter la chaleur tropicale, évidemment! C'est à dire qu'ici, on ne trouve pas de fromage au lait cru, ni de yaourt ou fromage blanc, mais plutôt des laits évaporés, des laits condensés, des fromages cuits de type cheddar, emmenthal, mozzarelle... d'où le tres leches!

tico_rico_161210__1_

  • Ce nom mérite tout de même quelques explications... Costa Rica, veut bien évidemment dire côte riche, nom donné par Christophe Colomb lors de son 4ème voyage aux amériques en 1502, quand il a été obligé d'accoster sur cette terre humide et couverte à 99% par les forêts humides... encore aujourd'hui malgré une forte déforestation liée principalement à sa colonisation et à son développement économique et agricole (encore 34% de forêt représentant 5% de la biodiversitébiodiversité mondiale... quand même!). En arrivant au Costa Rica, on découvre un pays très vert ou tout pousse à une échelle X10, des feuilles énormes, une chaleur et humidité plus ou moins constante... ici tout pousse! Par ailleurs, les costaricainscostaricains se nomment Ticos... d'où l'association du costaricaincostaricain (tico) et du riche (rico)... parce que ce dessert c'est quand même de la bombe calorique! Voilà, la boucle est bouclée!

PURA VIDA!